Retour

WAITING

Sébastien présente un second album solo, enregistré en studio, à paraître prochainement.

“Waiting” est l'illustration d’une première réflexion et recherche menée durant quatre années sur la cohabitation et l’interaction d’une interface électronique avec le musicien improvisateur. Chacune des 10 compositions nous emmène au-delà d’un simple dialogue et nous plonge dans l’infinité des possibles. Sébastien ose nous rapprocher au plus près du geste musical originel, là ou naît une musique faite de suggestions, sorte de télépathie entre l’électronique et lui-même. Peut-être inhérente, la pulsation perceptible, sorte d’âme secrète, nous guide alors au travers d’une pléthore d’ondes sonores.

Artwork de l'album Waiting
Images

Écouter un extrait

1. WAITING 04:42
2. MESSAGE 06:20
3. TUBE STATION 05:48
4. NO-SODA 06:17
5. REPERCUSSIONS 04:47
6. EVAGATION 05:32
7. FIND SOMEONE 06:20
8. ABYSSOS 05:25
9. BELLE N°4 06:43
10. VOLTE-FACE 06:07
: :

Précommander l'album

“Waiting” est disponible au format physique et numérique.

*Pour un envoi international, merci de prendre contact afin de connaître les frais d'expédition applicables.

Note Artistique

Initialement, différents types de matériaux sonores sont sélectionnés ou enregistrés de manière arbitraire, puis organisés principalement en fragments répétitifs. Ces sortes de collages procédés par ordinateur sont volontairement limités pour laisser une large place aux étapes de composition qui suivent et qui caractérisent pleinement cet album.

C’est donc à partir de ces trames primitives, qui n’ont pas grand intérêt seules, que je entreprends un travail sonore expérimental, parfois de manière empirique ou basé sur mes précédentes recherches, et jusqu’à convenir d’un bon processus de création, que je n’aurai pas rapidement épuisé ou trop rébarbatif.

À l’origine, durant la période 2016-2017, plusieurs expériences de travail collectives alliant danse et musique électronique et donnant lieu à des performances, marquent aussi un point de départ pour cet album. L’envie de pouvoir jouer et improviser en live a donc participé à l’écriture de « Waiting » puisqu’il ne se limite pas à un seul exercice de studio.

À cet instant, me baser sur un médium globalement rythmique, m’apparaît être assez logique. Un parti pris, qui permet de créer des marqueurs pour les mouvements/parties des danseurs. Et pour cet album, finalement une identité pour chaque composition.

Je cherche cependant dans l’écriture à ne pas jouer sur un accompagnement rythmique pré-enregistré, ou qui se substitue à une boîte à rythme. Mais je réinterprète plutôt en temps réel, à la fois la section rythmique et improvise totalement la section mélodique. Cette différenciation existe en quelque sorte dans la partition, mais une fois interprété, l’ensemble forme un tout.
L’élément central de ce dispositif électronique est une table de mixage sur laquelle je joue en direct. Ainsi, je fais varier en temps réel de nombreux paramètres, exploitants des chemins d'effets subtiles, mélangeant effets analogiques, feedback, effets maisons, haut-parleurs modifiés. J’utilise également un nombre important de sons acoustiques, des instruments, une guitare mécanisée.

Après quelque temps, entre 2018 et 2019, je décide de ré-enregistrer entièrement selon le même procédé les différentes compositions de cet album. À la table de mixage, j’affine mon exécution, avec un semblant de jeu acousmatique. J’enregistre alors plusieurs interprétation et ajoute arbitrairement de quelques couches à jusqu’à trente surimpressions. De même, toujours arbitrairement, je choisis d’accumuler des versions en écoutant ou non une partie voir la totalité de la précédente. D’un jour à l’autre, je joue aussi de cet effet de surprise et ré-enregistre des strates, passant d’un morceau à un autre, cherchant parfois à m’égarer, ou à oublier les improvisations des jours précédents, avec sans cesse ce désire d’illustrer un geste musical originel.

Durant le mixage final sur ordinateur, j’accorde alors une attention particulière au dialogue entre les surimpressions, je découvre et voyage dans un univers de timbre, de couleurs harmoniques, et ajuste de manière stricte seul le niveau ou le panoramique de ces couches. Je me retrouve alors au carrefour de mes intentions musicales primitives, j’aperçois un véritable dialogue avec l’électronique, une substance aléatoire ou inconnue, peut-être un nouvel génome.

Détails de l'album